Donjon SM

Le Donjon SM, victime de son succès

Dans sa première version, le Love Hotel à Paris n’avait qu’un seul Donjon SM. Nous avons alors constaté que, les seuls clients qui tiennent abosulement à un décor, sont ceux qui veulent séjourner dans le Donjon. Pour eux, c’est simple: le donjon SM ou rien. Alors que pour les autres, même s’ils veulent par exemple La Plage, si celle-ci est occupée, ça ne les dérange pas de prendre Dolce Vita ou Jane ou un autre décor.

Cette idée fixe sur le Donjon SM devient alors un problématique, parce que les couples étaient souvent deçus lorsque la chambre SM n’était pas disponible pour leur créneau horaire, ou pour la nuit qu’ils voulaient passer au Love Hotel.

La solution: 3 nouvelles chambres SM

C’est pour cette raison que parmi les nouvelles chambres du Love Hotel à Paris, il n’y a pas une, mais bien trois chambres dédiées au BDSM, à la domination et à la soumission:

  • Secrets, équipée d’une balançoire Sling
  • La cage, comme son nom l’indique équipée d’une petite prison pour enfermer le (la) méchant(e)
  • Tattoo où une croix de Saint-André est disponible pour vos jeux les plus osés.

50 shades of Grey, le détonateur

Votre séjour dans un de nos Donjon SM ne sera pas de tout repos, libre à vous de trouver les meilleurs scénarios pour vous lancer dans le délire. Evidemment, le plaisir SM a connu son explosion au niveau de ses adeptes depuis le fameux 50 shades of Grey, aussi bien le roman de E.L. James, que les adaptations au cinéma. Mais le plaisir de la domnation- soumission est vieux comme le monde. Et le phénomène 50 shades of Grey n’a fait que le remettre au goût du jour, c’est à dire de plus en plus raffiné et de plus en plus sophistiqué.

Devenir un maître (ou une maitresse), étape par étape

Si le plaisir du BDSM vous tente, voici comment vous pouvez utiliser les trois Donjon SM du Lovehotel, pour franchir un par un le pallier, allant de l’initiation jusqu’a devenir un maître (une maîtresse) ou un soumis(e) confirmé(e).

Maîtriser le plaisir SM n’est pas du tout aisé, il faut du temps et y aller petit à petit. Commencez par des jeux de domination très soft dans Secrets, un exmple tout simple: bander les yeux de la femme tout en l’attachant avec une paire de menottes sur la balançoire Sling. Rien que cette introduction vous ouvre la porte à de nombreuses perspectives pour la suite des évènements. L’homme aussi bien que la femme peut prendre le commandement, ou encore, si vous le souhaitez, devenir le personnage dominant à tour de rôle. Mais généralement, dès le départ, chacun choisit sa place dans le jeu.

Un soumis consentant, une dominatrice sévère

Après quelques séances pour mettre bien en place les règles de jeu, vous pouvez essayer une soirée plus musclée dans la Cage par exemple. Le plaisir BDSM nécessite un consentement mutuel, si l’homme ou la femme doit être enfermé dans la cage, c’est qu’il (elle) y trouve son plaisir. Un moment passé dans la cage ne doit être qu’une sorte de préliminaire aux récompenses qui s’en suivent. « Comme tu as été bien sage dans la cage, tu as le droit d’embrasser ton maître (ta maîtresse) ».

L’apothéose sur la croix de Saint-André

Il est temps de sortir le grand jeu. Au lieu d’être enfermé dans la cage, le (la) soumis(e) goutera cette fois-ci à la croix de Saint-André dans Tattoo. Rien que pour ce qu’elle représente, on peut dire que cette croix, c’est le summum dans la jeu de la domination. Cette séance risque d’être moins bisounours que les précedentes, mais vous y êtes préparés suffisament, et vous allez vivre un moment de plaisir intense et inédit.